几内亚政府计划在2021年启动的能源项目

2020-12-12 12:46  来源:驻几内亚共和国大使馆经济商务处  浏览:  

据几内亚媒体《Mosaiqueguinee》12月10日报道,几内亚国民议会目前正在审议几内亚预算部提交的《2021年国家财政预算法案》。

12月8日,几内亚计划和经济发展部部长迪亚洛女士 (Mme. Mama Kanny Diallo) 前往几内亚国民议会,向议员们介绍2021年国家财政预算法案中涉及投资的部分。

迪亚洛部长表示:几内亚政府计划在2021年启动上马的能源项目如下:

1 几首都科纳克里市区内电网改造第二期。对科纳克里市区电网进行改扩建、升级换代

le programme de réhabilitation et d’extension des réseaux électriques de Conakry (phase 2)



2 桑巴噶鲁水电站

le projet d’aménagement hydroélectrique de Sambagalou



3 福米水电站

le projet d’aménagement du barrage Fomi



4 东科亚能源项目

le projet Energie-Guinée Donkéya

驻几内亚使馆经商处

2020年12月10日



Parlement : Hadja Mama Kanny du Plan annonce le financement de plusieurs projets routiers et énergétiques en 2021


Hadja Mama Kanny Diallo, ministre du Plan et du Développement économique


Comme annoncé précédemment par Guineematin.com, Hadja Mama Kanny Diallo, la ministre du Plan et du développement économique, était devant les députés ce mardi, 8 décembre 2020, pour présenter le programme économique du gouvernement. Elle était en compagnie du Gouverneur de la Banque centrale de Guinée, Dr Lucény Nabé, qui se charge de la politique monétaire.


Dans son discours, la patronne des investissements a fait plusieurs annonces sur le programme de développement du pays, envisagé en 2021.


Selon Hadja Mama Kanny, en 2021, plusieurs projets routiers et énergétiques sont notés comme prioritaires par le Gouvernement et vont bénéficier des allocations.


Il s’agit entre autres :


1) le projet de réhabilitation des routes préfectorales et communautaires ;


2) le projet de construction de la voirie urbaine de Lola et Beyla ;


3) le projet de construction de la route Kankan-Kérouané ;


4) le projet de réhabilitation de la voirie de Conakry ;


5) le projet de construction de la voirie urbaine de Dalaba et Pita ;


6) le projet de bitumage de la voirie de Kindia ;


7) le projet de construction de la route PK 53 Kissidougou- Kondébadou ;


8) le projet de construction de la route Boké-Québo ; et le projet de construction de la route Boké-Gaoual.


Pour les projets énergétiques, la réhabilitation et l’extension du réseau électrique de Conakry, la construction des barrages de Sambagalo, de Fomi et le projet énergie Guinée Donkéya figurent en bonne place.


Guineematin.com, vous propose l’intégralité de son intervention devant les honorables députés :




Discours de Madame Kanny Diallo, Ministre du Plan et du Développement Economique, à l’occasion de la Session budgétaire 2021 de l’Assemblée Nationale


Conakry, le 08 décembre 2020



Hadja Mama Kanny Diallo, ministre du Plan et du Développement économique


– Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;


– Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions Républicaines ;


– Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;


– Monsieur le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée ;


– Mesdames et Messieurs les représentants du corps diplomatique ;


– Mesdames et Messieurs les représentants des partenaires au développement ;


– Mesdames et Messieurs les représentants de la société civile et du secteur privé ;


– Honorables Députés ;


– Mesdames et Messieurs les hauts cadres de l’État ;


– Mesdames et Messieurs,


1. C’est pour moi à la fois, un insigne honneur et un agréable devoir, de vous présenter le volet investissement du projet de loi de finances initiale de l’année 2021. Ce volet constitue la première tranche annuelle du Programme d’Investissement Public (PIP) 2021-2023.


2. Il s’agit du premier exercice du genre, auquel je vais me livrer depuis la mise en place de la présente législature.


Aussi, voudrais-je saisir cette occasion solennelle, pour vous féliciter, Honorables Députés, pour le choix porté par le peuple de Guinée, sur chacun d’entre vous, pour le représenter au sein de cette auguste Assemblée.


3. La présente session se déroule moins de deux mois après l’élection du Professeur Alpha Condé comme Président de la République, Chef de l’Etat pour la période 2020-2026. Un mandat de 6 ans au cours duquel, le Président élu, ambitionne de gouverner autrement en mettant l’accent, entre autres priorités, sur l’amélioration de la gouvernance financière, et plus particulièrement sur la redevabilité dans la gestion des affaires publiques. C’est dans ce contexte que s’inscrit le budget d’investissement 2021.



Monsieur le Président,


Honorables Députés,


Mesdames et Messieurs,


4. Le budget d’investissements 2021 a été élaboré dans un environnement marqué par la pandémie du coronavirus (COVID-19), dont les répercussions socio-économiques demeurent un défi sanitaire majeur et une menace pour le développement du pays.


5. En effet, les perturbations au niveau du commerce mondial et régional et les mesures de confinement prises par le Gouvernement pour freiner la propagation de la maladie, ont eu des effets néfastes sur l’économie guinéenne ; et partant, sur les conditions de vie des populations.


6. C’est ainsi qu’en 2020, le taux de croissance du PIB est attendu à 5,2% soit 3 points de moins que la moyenne de 8,2%, réalisée en 2016-2019, grâce à la mise en œuvre du PNDES. Il en ressortirait un recul du revenu par tête qui se situerait à 2,3% (contre 5,3% sur la période 2016-2019), reflétant la perte de bien-être subie par les ménages au cours de cette année 2020.


7. C’est dire qu’en l’absence de mesures gouvernementales appropriées, la crise sanitaire de la Covid-19, est susceptible d’annihiler les bonnes performances enregistrées dans la mise en œuvre du PNDES notamment : (i) le recul de la pauvreté dont le taux est passé de 55,2% en 2012 à 43,7% en 2019 ; et (ii) la réduction des inégalités mesurée par l’indice de Gini qui s’est établi à 0,272 en 2019 contre 0,317 en 2012.


8. Le Gouvernement a pris la mesure de l’enjeu. Et c’est pour cela, que face à cette pandémie aux issues incertaines et aux effets aussi dévastateurs, il a décidé d’élaborer et de mettre en œuvre, la Stratégie Nationale de Lutte contre la Covid-19 (SNLC) pour la période 2020-2022. La SNLC est conçue pour être, à la fois : (i) le cadre fédérateur des différentes phases du Plan de Riposte Économique mis en œuvre dès avril 2020 par le Gouvernement ; (ii) le trait d’union entre le PNDES 2016- 2020 et le PNDES 2021-2025 en cours de préparation ; et (iii) l’instrument de mobilisation des ressources pour le financement du relèvement et de la résilience post-COVID.


Monsieur le Président,


Honorables Députés,


Mesdames et Messieurs,


9. Le projet de budget d’investissements publics 2021 que nous soumettons à votre approbation prend en compte : (i) les premières orientations du Président élu ; (ii) les indications de la lettre de cadrage du Premier Ministre ; et


(iii) les actions prioritaires contenues dans le Programme de Relèvement et de Résilience post- COVID adossé à la SNLC 2020-2022.


10. Sur cette base, l’enveloppe du projet de budget d’investissements s’élève à 8.799 milliards GNF dont 2.628 milliards, soit 29,87 % en ressources intérieures et 6.171 milliards, soit 70,13 % sur financement extérieur. Le budget connait ainsi une augmentation de 28,54 % par rapport à la loi des finances rectificative 2020 qui était de 6.845 milliards GNF. Cette augmentation est due en partie à l’apport des partenaires techniques et financiers dans le cadre de la lutte contre la COVID-19.


11. Comme vous pouvez le constater, l’enveloppe budgétaire réservée aux investissements publics sur ressources propres de l’Etat reste en deçà des besoins grandissants des différents départements ministériels. Pour combler ce gap de financement, un effort accru de mobilisation de ressources extérieures a été consenti par le Gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre du PNDES. A cet effet, un montant de 11,37 milliards de dollars des États-Unis, a été mobilisé sur la période de 2016 à 2019, au titre des promesses de financement du groupe Consultatif de novembre 2017.


12. Les ressources intérieures sont affectées de la manière suivante :


1) 1.221,9 milliards GNF, soit 46,50 %, aux projets/ programmes financés à 100% sur le BND ;


2) 556,5 milliards GNF, soit 21,18 %, pour les contreparties des projets sur financement extérieur ;


3) 829,0 milliards, soit 31,54 % en faveur des Budgets d’Affectation Spéciale (BAS) ;


4) 20,6 milliards, soit 0,78 % pour le Fonds de contrats de désendettement et de développement (C2D).


13. Les Budgets d’Affectation Spéciale concernent :


1) le Fonds de Développement des Communes de Conakry (FODECOM), pour un montant de 426 milliards GNF destiné au développement de la zone spéciale de Conakry et de ses cinq communes ;


2) l’Agence Nationale de Financement des Collectivités (ANAFIC), avec une dotation de 352 milliards GNF destinée au financement de plans annuels d’investissement des communes rurales et urbaines sur l’ensemble du pays ;


3) le Registre Social Unifié (RSU), doté d’un montant de 51 milliards GNF, à l’effet de mettre en place un système d’enregistrement et de suivi des bénéficiaires de programmes d’aide sociale pour plus d’efficacité et d’efficience des programmes de lutte contre la pauvreté.


14. Deux autres actions importantes seront poursuivies en 2021. Il s’agit :


1) du programme de renforcement de la protection sociale des couches vulnérables par le biais de l’Agence Nationale d’Inclusion Économique et Sociale (ANIES), pour 40 milliards GNF ; et


2) de la Mission d’Appui à la Mobilisation des Ressources Intérieures (MAMRI) pour 20 milliards GNF.


Monsieur le Président,


Honorables Députés,


Mesdames et Messieurs,


15. En termes de répartition sectorielle, le secteur de l’Administration générale, avec une dotation de 1.560,9 milliards, absorbe plus de la moitié du budget d’investissement sur ressources propres, soit 59,4 %. Cette situation souligne l’importance que Monsieur le Président de la République accorde au partage de la prospérité à l’ensemble des populations, à travers le financement de l’ANIES, de l’ANAFIC et du FODECOM.


16. L’enveloppe globale pour le secteur des infrastructures s’élève à 537,8 milliards GNF. Ce secteur est le mieux doté après celui de l’Administration générale, soit 20,46 % de l’enveloppe globale allouée aux dépenses d’investissements publics sur ressources intérieures. L’essentiel des crédits de ce secteur sont destinés au sous-secteur des travaux publics, qui absorbe 85,5%.


17. Les projets prioritaires bénéficiaires de cette allocation sont les suivants :


1) le projet de réhabilitation des routes préfectorales et communautaires ;


2) le projet de construction de la voirie urbaine de Lola et Beyla ;


3) le projet de construction de la route Kankan-Kérouané ;


4) le projet de réhabilitation de la voirie de Conakry ;


5) le projet de construction de la voirie urbaine de Dalaba et Pita ;


6) le projet de bitumage de la voirie de Kindia ;


7) le projet de construction de la route PK 53 Kissidougou- Kondébadou ;


8) le projet de construction de la route Boké-Québo ; et


9) le projet de construction de la route Boké-Gaoual.


18. Les allocations faites en faveur du secteur Mines-industrie-Eau-Energie se chiffrent à 177,8 milliards GNF, dont 40,8% soit 72,6 milliards GNF sont affectés au sous-secteur de l’énergie. Les projets bénéficiaires de cette allocation sont, entre autres :


1) le programme de réhabilitation et d’extension des réseaux électriques de Conakry (phase 2) ;


2) le projet d’aménagement hydroélectrique de Sambagalou ;


3) le projet d’aménagement du barrage Fomi ; et


4) le projet Energie-Guinée Donkéya


S’agissant toujours de la répartition sectorielle, il est important de souligner que :


les prévisions budgétaires du secteur de développement rural s’élèvent à 109,4 milliards GNF dont 61,2 milliards, soit 56% destinés à l’agriculture. Les enveloppes destinées à l’élevage et la pêche restent très limitées en l’absence de grands projets porteurs dans ces secteurs et de l’appui des bailleurs de fonds ;


l’importance de l’allocation budgétaire du sous-secteur de l’agriculture traduit la volonté de l’Etat d’assurer la sécurité alimentaire tout en réduisant les importations de céréales, par :


(i) l’amélioration des rendements et la diversification de la production agricole ; (ii) l’aménagement de plaines et de nouveaux bas-fonds ; (iii) la fourniture des intrants agricoles ; (iv) la construction de pistes rurales pour désenclaver les zones de production et faciliter l’accès des paysans aux marchés ; et (v) la promotion de nouveaux projets visant l’agriculture familiale, la transformation agricole, l’horticulture, etc.


Pour le Secteur social, le niveau d’allocation se chiffre à 242 milliards, soit 9,2 % de l’enveloppe globale des ressources intérieures.


Le budget de la santé rapporté à l’enveloppe du secteur, hors taxes, représente 18 %. Les crédits sont destinés à la réalisation des infrastructures sanitaires, aux équipements et aux programmes de lutte contre certaines épidémies et la Covid-19 ;


L’éducation bénéficie d’une attention particulière avec une dotation de 84,3 milliards GNF, soit 34,84 % de l’enveloppe du secteur social ;


Monsieur le Président,


Honorables Députés,


Mesdames et Messieurs,


Je saisis cette occasion pour remercier la Représentation Nationale pour le soutien constant que vous ne cessez d’apporter au Gouvernement à travers vos conseils, orientations et critiques constructives. Je voudrais également, magnifier la diligence avec laquelle vous avez toujours adopté les différentes conventions de financement et de partenariat pour les projets et programmes de développement.


Je reste convaincue que la collaboration fructueuse entre l’Assemblée Nationale et le Ministère du Plan et du Développement Economique, se renforcera tout au long de votre mandature.


Je vous remercie.


Hadja Mama Kanny Diallo,

ministère du Plan et du Développement Economique
免责声明:本网转载自合作媒体、机构或其他网站的信息,登载此文出于传递更多信息之目的,并不意味着赞同其观点或证实其内容的真实性。本网所有信息仅供参考,不做交易和服务的根据。本网内容如有侵权或其它问题请及时告之,本网将及时修改或删除。凡以任何方式登录本网站或直接、间接使用本网站资料者,视为自愿接受本网站声明的约束。
相关推荐
《新时代的中非合作》白皮书

《新时代的中非合作》白皮书

中国是世界上最大的发展中国家,非洲是发展中国家最集中的大陆。相似的历史遭遇、共同的历史使命把中国和非洲紧紧联系在一起,中非从来就是命运共同体。发展同非洲国家的团结合作是中国对外政策的重要基石,也是中国长期坚定的战略选择。中国和非洲国家在争取民族解放和国家独立的斗争中相互支持,持续深化政治互信;在实现经济发展和民族振兴的道路上互帮互助,不断拓展合作新领域;在重大国际和地区问题上密切协调,共同捍卫国际公平正义。
李克强出席第四届中非地方政府合作论坛

李克强出席第四届中非地方政府合作论坛

李克强表示,非洲是充满希望和力量的大陆。长期以来,中非双方始终相互支持、相互帮助,结下了牢不可破的友谊。习近平主席同非方领导人倡议构建更加紧密的中非命运共同体。双方要坚持真诚平等相待,增进团结互信,共谋包容、可持续发展,拓展务实合作,共同描绘中非27亿人民的美好未来。
南非国家电力公司Eskom承诺尽量减少电力中断风险

南非国家电力公司Eskom承诺尽量减少电力中断风险

南非国家电力公司Eskom预计将于明年年初在Koeberg电站建立主要维护项目,其首席执行官安德烈·德鲁伊特向南非民众承诺,Eskom将做好所有基础工作以尽量减少电力中断风险。
国家能源局与非洲联盟签署《中华人民共和国国家能源局和非洲联盟关于中国-非盟能源伙伴关系的谅解备忘录》

国家能源局与非洲联盟签署《中华人民共和国国家能源局和非洲联盟关于中国-非盟能源伙伴关系的谅解备忘录》

10月19日,中国国家能源局局长章建华与非洲联盟委员会基础设施和能源委员阿玛妮·阿布一扎伊德签署了《中华人民共和国国家能源局和非洲联盟关于中国-非盟能源伙伴关系的谅解备忘录》。根据谅解备忘录,双方同意建立中非盟能源伙伴关系,并成立联合工作组。双方将开展政策和信息交流、能力建设、项目合作以及三方合作等领域的合作。
利比亚僵局是如何影响石油业的?

利比亚僵局是如何影响石油业的?

对于北非国家来说,这场僵局来的不是时候。当原油贸易定价高于70美元/桶时,该国将会有一大笔收入遭剥夺。对于全球石油市场来说,这可能是个棘手的问题。艾达飓风(Hurricane Ida)席卷利比亚,中断了美国创纪录的石油产量,一些利比亚的石油生产受其影响而关闭。

推荐阅读

关于我们 | 广告服务 | 联系我们 | 免责声明
京ICP备16023390号-2 Copyright © 能源界 服务台:010-63990880